Contact Contact    

ALSUR

Nouvelles traditions / World » nordsud - nscd 1115 - Pedro Soler, Beñat Achiary, Ines Bacan, Majid Bekkas, Ramon Lopez

nscd1115

nscd1115 - Pedro Soler, Beñat Achiary, Ines Bacan,… 
La cité invisible

Disponible en télechargment

Télecharger le livret / Download bookletLivret Français


Télécharger en MP3 sur iTunes, Amazon, etc…
Prix    15.00€
Ajouter au Panier

1 - Nekcha                    09' 19''
2 - Nawana                    12' 12''
3 - Fragua y desierto (Martinete)    03' 27''
4 - Jondo (Siguiriya)            09' 06''
5 - Larache / Aïcha (Tangos)         06' 49''
6 - Llama de Amor Vivo            04' 59''
7 - Muero Porque No Muero        06' 12''
8 - Tras de un Amoroso Lance        04' 17''
9 - Leire                    05' 52''

1 & 2 : Majid Bekkas - 6 & 7 : Achiary/Soler - 4, 8 & 9 : (trad/Achiary)

Inés Bacán : chant ~ Beñat Achiary : chant ~ Majid Bekkas : chant, guembri
Pedro Soler : guitare flamenca ~Ramón Lopez : percussions

Ce disque est le fruit d'un travail en résidence et d'un concert donné à l'Institut français de Casablanca le 27 septembre 2002. Nous remercions son directeur Monsieur J. F. Marguerin qui a pris soin d'enregistrer ce concert et à Xavier Matthyssens qui n'a pu en connaître la réalisation.

Photo couverture : Philippe Bouvet ~ Photo groupe : Ramón Lopez ~ Conception pochette, mastering et production : Michel Pagiras pour "nordsud music"

" Je vois le concert comme un voyage. Un voyage au centre de nous-mêmes, là où pour que le chant s'incarne, nous tenterons de renaître dans la dépossession… Dans la lumière. Un voyage comme à travers plusieurs portes. A chacune d'entre elles espère un ami puissant.
La première vibre des âmes des génies de l'Afrique (Majid Bekkas). La danse de la voix dans les rythmes savants et implacables du Guembri, guide vers la seconde.
La seconde où attend une voix de femme. Inés Bacán ne chante pas, à chaque pas elle ressuscite, creusant avec sa voix, tel un sorcier de l'âme, pour que jaillisse l'eau de lumière dans le silence.
La troisième dans les feux de l'amour, s'ouvre sur le vide. Terre de souffrances, le courage de vieilles et antiques routes de haute science. Le chant de méditation telle une longue route se perd et renaît dans le silence et échappe à nos yeux. Saint Jean de la Croix et les grands mystiques de l'Orient la connaissent.
Là nous conduisent nos chants d'amour violents et tendres, au bout du corps, dans l'épuisement consentant des sens.
Ramón Lopez avec ses peaux et ses métaux, Pedro Soler sa guitare essentielle entre ses bras, le souffle des vents seront les compagnons de notre route. "
Beñat Achiary

Réalisation databaz.com || || ©2008 nordsud.music